Randonnée sur le Chemin Stevenson de La Bastide Puylaurent aux Alpiers (Le Bleymard) en Lozère via le Moure de la Gardille, Chabalier, Chasseradès, le Chassezac, Mirandol, l'Estampe et le Goulet.

 

Chemin Stevenson: de La Bastide-Puylaurent à Les Alpiers

GR70 Chemin de StevensonCinquième étape: 24 km, +870m
Pierre, le photographe part avec nous pour cette étape et quelques beaux clichés ; mais, ses pieds peu habitués vont souffrir de ce jour de longue marche, malgré des soins. Pour l'heure en quittant le village et sa « civilisation » par la traversée des voies ferrées de la gare toute tranquille, nous nous élevons vers une crête embrumée et pleine de mystère dans le flou de sa lande de bruyère sous le brouillard. Il n'en sera tout de même pas ainsi tout le jour, nous repassons sous le manteau ouateux en train de se dissiper pour descendre sur Chasseradès.

Le village est peu actif mais, plusieurs de ses maisons de granit attirent les yeux ; l'une comporte une cloche en milieu de façade, ancienne école ou bâtiment de congrégation ? L'agencement en quinconce des grosses tuiles sur le faîte du toit d'une grange prévaut de son vieil âge.

Et l'église restaurée à la sortie du village a de beaux encadrements de portes romans, deux curieusement dont l'une donne sur le vide ; c'est qu'avant contre elle il y avait le cimetière rasé complètement jusqu'à la roche lors de la restauration.

Elle nous offre les marches de son perron et sa cour pavée de tuile pour le pique nique et le voisin de 95 ans sa compagnie et ses mots sur sa vie présente et passée, des mots très lucides, observateurs, réalistes, sans être du tout fatalistes.

GR70 Chemin de StevensonLe soleil est de retour et cet agréable moment augure une heureuse après-midi. Sur la pelouse naturelle d'un espace ouvert, les ânes ont tôt fait de dessiner des cercles autour d'eux, il faut les déplacer. Deux cèpes se laissent découvrir et plus tard en forêt, la récolte s'enrichira, le repas du soir aussi. Repartis, l'espace des hommes se fait encore présent en passant près du viaduc de Mirandol, un train passe sous les yeux étonnés des ânes, oreilles dressées.

Et nous voici pour toute l'après-midi en forêt, entre les jeux d'ombre et de lumière du soleil avec les feuilles, leur teinte commence à se nuancer d'automne. C'est la première journée où se fait sentir la chaleur du soleil.

GR70 Chemin de StevensonLe rythme est soutenu mais le trajet est long, à l'image du Lot dont nous croisons la source, mince ruisseau égaré entre les herbes d'un pré tout vert. Le Mont Lozère se précise sur l'horizon sud-ouest. La proximité de ce sommet dénudé pour moi connu et symbole de l'espace intérieur de notre voyage, la beauté des couleurs de l'étape d'aujourd'hui, rayons dans les sous-bois, odeur du bois, orangés des feuilles, jeu des cumulus blancs sur le ciel bleu roi, champignons multicolores et propos échangés avec un ramasseur expérimenté, espace de solitude font le lien entre le voyage qui est et celui dont j'ai rêvé à la suite de Stevenson et de sa quête. Je marcherai volontiers toute la vie ainsi.

Le but de ce soir finit tout de même par apparaître, une grande maison blanche, récente dans un champ de bruyère sorti des forêts. Les ânes, en liberté dans un parc où la végétation les masque, sont au paradis, en plus il y a des chardons dont ils raffolent. Et nous, une dame nous conduit dans deux chambres sous les toits avant de nous recevoir à la table de sa salle à manger. Elle parle peu, mais son amabilité vraie cache du courage.

Originaire de Hollande, elle a épousé un français et ils ont exercé divers métiers afin de trouver le moyen de vivre là et pour finir, voici qu'il est atteint de mucoviscidose à ce qu'il semble ; elle assure l'accueil de son gîte d'étape en plus d'un travail salarié extérieur. Leur maison isolée étonnante architecturalement dans son cadre sauvage bénéficie d'une situation exceptionnelle.

La nuit sur la montagne du Goulet le dit tout autant que le lever du jour avec ses couleurs féeriques sorties des nuages sur la vallée et le Mont Lozère. par Catherine Revel

 

 

L'Etoile Maison d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.

Copyright © gr70-stevenson.com